omega 3 à base d'algues

Omega 3 d’algues Vegan

Le sommaire ci-dessous est cliquable afin de vous rendre directement au titre qui vous intéresse :

L’importance des omega 3

Il est maintenant certain qu’un régime végétalien ou végétarien bien suivi présente des avantages considérables pour la santé. Cependant, aucun régime n’est ni ne peut être parfait. Les régimes végétaliens et végétariens excluent une catégorie d’aliments majeure que toutes les personnes sont généralement encouragées à consommer davantage, les produits de la mer : poissons, fruits de mer,…

Une des principales raisons est leur niveau élevé d’acides gras oméga-3, DHA et EPA. Les études suggèrent que l’EPA et le DHA sont nécessaires tout au long du cycle de vie pour le développement fœtal, la santé cardiovasculaire et la fonction cognitive, entre autres. Un apport suffisant d’omega 3 permet d’assurer un bon fonctionnement cardiovasculaire et cérébral, et d’autres fonctions essentiels de l’organisme.

Heureusement, il existe sur le marché une variété de suppléments DHA + EPA à base d’algues qui peuvent aider les végétariens et les végétaliens à obtenir des quantités adéquates de ces nutriments essentiels. En effet, plusieurs études ont montré que leur taux en omega 3 étaient sous la moyenne des omnivores même s’il n’a pas été prouvé que cela posait de problèmes particuliers.

L’apport alimentaire

La plupart des diététiciens recommanderont probablement de se procurer cet acide gras par l’alimentation plutôt que des suppléments.

Les aliments végétaux tels que les graines de lin, les graines de chia, les noix de Grenoble, l’edamame et certaines huiles végétales contiennent en effet de l’acide alpha-linolénique (ALA), un type d’acide gras oméga-3, le seul essentiel au corps humain (qui ne peut être synthétisé par lui). Ensuite l’organisme convertit une partie de l’ALA en DHA et en EPA. Cependant, ce taux de conversion est faible.

conversion ALA en EPA/DHA

Divers facteurs diminuent notre capacité à convertir l’ALA en EPA, notamment :

  • Ratio d’acide gras non équilibrés : trop d’oméga 6 par rapport aux omega 3
  • La génétique
  • Le genre : les femmes semblent mieux convertir l’ALA en EPA que les hommes
  • L’âge : les personnes âgées ne convertissent plus aussi bien l’ALA en EPA
  • Une alimentation trop riche en graisses saturées, graisses trans, cholestérol et sucre
  • Une glycémie élevée
  • Le stress
  • Manque de certains minéraux et vitamines : zinc, magnésium, calcium, biotine, vitamine C, vitamine B3 et vitamine B6
  • Trop de vitamine A et/ou de cuivre
  • Prise de médicaments
  • Une consommation d’alcool

Les végétariens peuvent obtenir un peu d’EPA et de DHA dans les produits laitiers et les œufs si les animaux ont été nourris avec un régime alimentaire enrichi en ALA, mais les quantités seront trop faibles. Malheureusement les EPA et DHA ne se trouvent que dans les produits animaux, qui auront mangé des végétaux puis convertit l’ALA ainsi consommé en EPA/DHA.

Omega 3 à base d’algues ou d’huile de poisson ?

3 raisons vous feront préférer les omega 3 à partir d’algues plutôt que de poisson.

1. contaminants

Les poissons concentrent non seulement l’EPA et le DHA des algues, mais aussi des contaminants environnementaux tels que les pesticides DDT et Dieldrine et les biphényles polychlorés (PCB).

Au cours des 20 dernières années, les niveaux de mercure dans l’océan ont augmenté d’environ 30%. Cela signifie que les gens du monde entier pourraient être de plus en plus exposés au mercure en mangeant du poisson ou des fruits de mer.

Bien que les algues contiennent certains contaminants, le potentiel de fortes concentrations est limité, surtout dans les compléments alimentaires où ils sont absents car les algues sont cultivées dans des bassins sous contrôle strict, loin de tout environnement pollué.

Des études montrent que les suppléments d’huile de poisson contiennent souvent des concentrations dangereuses de contaminants environnementaux.

2. La surpêche

Une étude de 2006 a révélé que si les tendances actuelles de la surpêche et de la pollution persistaient, nous pourrions nous attendre à un effondrement complet des populations d’animaux marins dans le monde d’ici 2048.

Il faut environ 2kg de poisson sauvage pour produire 1kg de poisson d’élevage.

L’ONU a rapporté que les deux tiers des poissons dans le monde sont soit épuisés, soit surexploités. Cela pourrait être due à la récente augmentation de 3000% des ventes d’huile de poisson. Si tout le monde décidait de prendre de l’huile de poisson en supplément, nous n’aurions tout simplement pas assez de poisson.

Chaque année, 90% des petits poissons capturés dans les océans du monde, tels que les anchois, les sardines, le maquereau, sont transformés en farine de poisson et en huile de poisson.

Les poissons, les porcs et la volaille élevés pour notre consommation consomment 28 millions de tonnes de poisson chaque année.

3. L’empathie

logo vegan

Les poissons sont des êtres vivants doués de sensibilité, ils méritent de vivre autant que nous, alors si l’on peut faire autrement pourquoi s’en priver ? Il suffit de voir un poisson fraichement pêché se débattre, impuissant, pour comprendre qu’il souffre. Beaucoup de personnes ont déjà arrêté ou diminué leur consommation de mammifères, et de plus de plus de gens se sensibilisent aussi au sort des animaux marins, même si ceux-ci semblent moins “expressifs”.

Les omega 3 à base d’algues

Les algues sont des organismes marins utilisant la photosynthèse pour produire leur énergie à partir de la lumière du soleil, comme les plantes terrestres. Cependant, elles sont cataloguées dans un groupe différent car elles ne possèdent pas beaucoup des autres caractéristiques des plantes terrestres (feuilles, racines, etc.).

En substance, les algues ont trois composants qui les rendent très intéressantes en nutrition :

1. riche en acides gras oméga-3 sous forme EPA et DHA

L’acide eicosapentaénoïque (EPA) et l’acide docosahexaénoïque (DHA) sont souvent cités comme étant les composants bénéfiques de l’huile de poisson, mais ils proviennent en réalité d’algues.

Les algues constituent la base de la chaîne alimentaire du poisson. Les poissons consomment ces algues et concentrent ensuite de grandes quantités d’EPA et de DHA dans leurs tissus.

2. concentrée en iode et autres minéraux marins

Les algues peuvent absorber et contenir des minéraux marins tels que l’iode, le magnésium, le potassium, le calcium et le magnésium.

Consommer de l’iode régulièrement, notamment à partir de sources alimentaires telles que les algues, est essentiel au maintien d’une bonne santé, en particulier de la thyroïde.

3/ chlorophylle et autres pigments végétaux

La chlorophylle et les autres pigments de plantes, appelés phytonutriments sont essentiels à notre bonne santé. Les légumes à feuilles vertes sont aussi riches en chlorophylle et on connait leur importance dans une alimentation saine. La chlorophylle est un composé ayant un effet stimulant :

  • sur nos défenses immunitaires
  • sur la production d’hémoglobine et de globules rouges
  • sur notre digestion
  • sur la cicatrisation
  • pour une peau en bonne santé

Sources :

  • https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16188209
  • https://agupubs.onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1029/2008GB003425
  • https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16841856
  • https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19158225
  • https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18220672
  • https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17713804
  • http://www.doctissimo.fr/nutrition/sante-dans-l-assiette/secrets-des-aliments-sante/chlorophylle-sante

Laisser un commentaire

La copie des éléments de ce site est interdite, merci de votre compréhension.
0